Canal

img_2509

*

(huile sur toile)

Le paysage est une métaphore, et tous ces éléments, une fois libérés de leur forme exacte peuvent acquérir des sens multiples, symboliques.

Le pont devient un lieu où s’incarne le transitoire, un lieu de passage. C’est en traversant le pont que nous quittons la terre ferme, que nous nous élançons dans l’air, passons d’une rive à l’autre. Il se tend dans le ciel, au-dessus des eaux, pour unir deux terres, deux mondes séparés, distincts, opposés. Il est le point de tension, dans lequel se réalise l’union.

Les arbres deviennent hommes, et les hommes, saisis dans leur fragilité, des tiges, des troncs d’arbres qui s’intègrent dans le paysage d’une manière presque végétative.

*

The landscape is a metaphor, and all of these elements, once freed from their exact shape can acquire multiple, symbolic meanings.
The bridge becomes a place which incarnates the transient, a place of passage. It is crossing the bridge that we leave the Mainland, that we share in the air (or ‘firmament’), passing from one shore to the other. It tightens in the sky, above the waters, to unite two lands, two worlds separate, distinct, opposing. It is the point of tension, in which the union occurs.
The trees become men, seized in their fragility.  Their stems and tree trunks become part of the landscape in an almost vegetative way.